Jean-Louis Debré recadre Nicolas Sarkozy

Le président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré, est sorti de sa réserve pour corriger les propos de Nicolas Sarkozy tenus lors de son interview sur TF1 et Europe1 à l’issue de sa garde à vue.

Cette intervention de Jean-Louis Debré était sur Europe 1 dans l’émission Mediapolis du 5 Juillet 2014. Emission que je conseille en général et cet opus en particulier. Et, si vous pouvez trouver l’article du Lab d’Europe1, j’en retranscris ici de longs passages.

« Quand des responsables politiques commencent, à droite ou à gauche, à s’en prendre aux juges, c’est un des fondements du vivre ensemble, de la République qui est atteint.
On peut contester ce qui vous est reproché, on ne conteste pas les fondements de la justice parce qu’à ce moment-là on conteste la République. » – Jean-Louis Debré

Lire la suite

Syrie m’était contée

Comprendre le conflit syrien au travers du journanisme français est une gageure ! L’analyse faite est une somme d’approximations et de simplifications laborieuses semant un trouble malheureusement erroné. Pourtant, malgré un grand nombre d’acteurs, la situation n’est pas si complexe quand on s’y intéresse réellement

Je prends donc ici le temps de présenter simplement ce conflit en corrigeant les inepties véhiculées. Les deux points essentiels sont les acteurs majeurs et les racines du conflit.
Nous verrons que les deux grands acteurs ne sont pas la Russie et les Etats Unis, et que ce rôle incombe à l’Iran et l’Arabie Saoudite. De même nous verrons que si les printemps arabes sont bien l’étincelle mettant le feu aux poudres de la protestation, ils ne sont pas les racines de ce conflit qu’il faut aller chercher dans le bouleversement irakien.

Lire la suite →

Syrie
Lire la suite

Camerone

L’industrialisation et l’automatisation ont pour objectif de supprimer ces petites mains qu’on a coutume d’appeler une armée de mexicains.

Et en ce jour, je me permets d’honorer la mémoire du Capitaine Danjou, du sous-lieutenant Maudet, porte-drapeau, le sous-lieutenant Jean Vilain, payeur et de leurs hommes de la 3e compagnie du régiment étranger. Ces 62 légionnaires ont tenus tête à 2000 mexicains, clairsemant leur rang de 500 victimes, se battant jusqu’à la dernière cartouche, jusqu’à la charge à la baïonnette.

Ce fut à Camerone. Ce fut le 30 avril 1863. Commémoration.

Lapin blanc

A l’instar du personnage de Lewis Carroll, le fameux lapin blanc consultant frénétiquement sa montre à gousset, je suis en retard. En retard, en retard.

Mon actualité est surchargée et la rédaction de l’article hebdomadaire n’est pas achevée. La publication sera effectuée dès que.

« Oh dear! Oh dear! I shall be too late! » – White Rabbit

Je râle donc je suis

Citation

« Apparemment négative puisqu’elle ne crée rien, la révolte est profondément positive puisqu’elle révèle ce qui, en l’homme, est toujours à défendre… L’histoire d’aujourd’hui, par ses contestations, nous force à dire que la révolte est l’une des dimensions essentielles de l’homme. Elle est notre réalité historique. A moins de fuir la réalité, il nous faut trouver en elle nos valeurs ».

Albert Camus – L’homme révolté

Palme Arès pour BienDebuter.net

Annoncé sur CanardPC le 25 février 2014, le site BienDebuter.net est une belle initiative de guides afin devinez-quoi ?.. de bien débuter. Interpelé au détour d’un clavardage, j’ai plongé mon mulot dans le guide pour League of Legends qui sent encore la peinture. Je vais être direct : ce guide est extrêmement bien rédigé et à hautes teneurs en pédagogie ! Il faut le conseiller à toutes celles et ceux qui veulent s’adonner à ce MOBA

Néanmoins, ce guide est perfectible. Il explique très bien à des débutants le jeu certes, mais le jeu à un bon niveau, en aucun cas il n’explique le jeu que rencontreront les joueurs débutants. Et puis certains conseils ne peuvent être fourni par un tel Canard pour un free2play, entendre jeu gratuit pour lequel tu peux dépenser inutilement des fortunes.

Clavardage
Lire la suite

Banque d’affaires parisienne

La Banque Mouret est une banque d’affaires sur la place de Paris. Si elle fut lancée en affaire de famille, elle est de nos jours dirigée par des gestionnaires. Subsiste de son premier siècle, le siège social sis en un bel immeuble haussmannien. Pierre de taille et grosse moquette. De ces belles pièces hautes se dégage une ambiance feutrée gage du sérieux de l’établissement.

Les écuries et les caves à charbon ont été reconverties pour accueillir ces soutiers modernes du service informatique. Au travers de cas pratiques, nous partagerons leurs difficultés et les solutions apportées. Car, outre le fait d’être une caricature, cet article plante le décor qui me servira ultérieurement.

Déménagement

Lire la suite

Conte de faits

A mes débuts dans les banques on ne disait pas « le service informatique », mais on parlait de « L’informatique ». Le service était bicéphale : la production et le bureau des études.
A la production où régnait une odeur de café, était le pupitre, opérateur technique qui contrôlait, vérifiait, parfois procédait à des relances principalement motivées par les retards des partenaires. Les incidents étaient extrêmement rares, et dans ce cas, le pupitre analysait l’historique, en s’appuyant sur le code source. Après quoi il s’adaptait pour résorber le souci et procédait à une démarche assez simple qui consistait à prendre un papier, un stylo, et le couloir.
Au bureau des études où régnait une odeur de mélange de thés, étaient les études, fonctionnels soucieux des standards de production qui inventaient, préparaient, développaient les processus de demain. Et à de rares occasions, accueillaient le pupitre pour voir avec lui l’incident rencontré et surtout comment le résoudre au plus vite.

Découvert au petit matin, l’incident était pris en charge rapidement par les études. Une nouvelle version du programme était livrée en recette avant midi pour qu’à 14H00 le batch quotidien de recette le valide pour 18H00. La mise en production était effectuée après les sauvegardes de 19H00.
A noter que ce batch quotidien de recette de 6 heures en avance sur la production était une garantie de détecter et anticiper d’éventuels problèmes à venir.
Cette organisation réactive qui n’avait pas de nom serait qualifiée aujourd’hui d’agile et continuous something.

Et puis un jour, un bien-pensant s’est mis en tête de structurer tout ça !..

Lire la suite

Du chaos sur la route

Recalé ! Si je devais repasser mon permis de conduire, il y a fort à parier que je serais recaler. Enfin… si les attitudes que j’observe chez mes contemporains relèvent bien d’un « nouveau code de la route ».

Si certains préconisent de réduire les vitesses, ou couper les platanes, ou mettre des glissières de sécurité partout, interdire les boites de nuit, interdire l’alcool au volant, et j’en passe… j’avoue que je prône un retour à la responsabilité individuelle. Un peu d’ironie dans ce monde d’inconscients !

Lire la suite