Et les photos de prendre l’air

Elles sont pourtant facile d’accès mais on ne les regarde que peu, ces fameuses photographies numériques. On se dit qu’on les regardera un jour, l’important est qu’elles soient là sous la main. On ne les regarde jamais et pourtant ce serait le drame si elles disparaissaient !
Pour ma part, elles sont stockées sur un NAS en raid 1, en clair, en redondance sur deux disques durs. Si l’un crame, il me reste l’autre. C’est une première garantie, certes mais qui ne protège pas d’un sinistre.

C’est pour parer à cette triste éventualité que j’ai procédé à la mise en place d’une synchronisation avec mon hébergeur extérieur.
Partant du principe que le seul moment où j’aurais besoin de ces fichiers ainsi sauvegardés serait un moment difficile, je voulais un résultat simple. Aucun cryptage, ni d’usage de silos de données (entendre un pool de fichiers compressés avec une indexation).

Cette installation à base de rsync est aussi propre que possible et mérite bien une petite mise en lumière ici.

Lire la suite…

Nadia Wicker @ Lense Party #13 Nadia Wicker @ Lense Party #13

Lire la suite

Petite framboise cherche gros panier

L’usage d’un Raspberry implique de ne pas s’imaginer stocker des données sur la carte SD. Pour permettre un stockage plus large, j’ai déporté mes données MySQL sur mon NAS. La démarche est aisée.
J’ai déjà précisé l’installation du mysql, j’enchaîne directement avec la manipulation qui nous intéresse ici.
Lire la suite