Get your lab!

Certaines sociétés veulent leur DevOps lab. Un bien grand mot pour caractériser une plate-forme de travail dédiée aux outils DevOps. A l’instar de tout bac-à-sable, ce lab est un excellent moyen de se les approprier, d’apprendre à les administrer, à les maitriser. Non seulement des sociétés mettent les moyens pour une telle mise en place, mais parfois des individus à titre personnel veulent eux aussi se parfaire voire acquérir de nouvelles compétences. Et donc les uns ou les autres commencent à installer ces fameux outils DevOps.

Comment ça « installer » ? Vous voulez dire apt-get install etc. ? En somme, installer à la main !? Ce qui me parait assez hallucinant quand on parle de DevOps, de configuration et de déploiement automatique, avec toute la batterie d’automatisation et de scripting sous-jacente ! A mon sens, pour un DevOps Lab, il faut le constituer dans un esprit DevOps ou plus exactement en Infra-as-code. Et moi de lancer le projet G10B, le numéronyme pour Get your lab!

Voyons plus avant le concept de ce projet permettant d’obtenir ex-nihilo un DevOps lab sans les mains.

g10b - v0.3
Lire la suite

Installation de GitLab sur Debian

Le partage, un des maitres-mots du mouvement DevOps, commence par l’usage d’un référentiel (Repository pour les anglophones) communautaire. Il sert bien sûr pour partager des sources de codes que chacun pourra corriger et améliorer, mais il sert aussi au perfectionnement des configurations. La mise en commun des configurations, ce grand travail collectif précédemment abordé, permet une mise en lumière sur des besoins spécifiques, les dépendances de certains packages ou certaines versions de logiciels, ou encore certains paramétrages d’intergiciel (middleware pour les anglophones), ou les paramétrages des équipements réseaux. Quant une équipe mets en place un logiciel utilisant un port particulier autant qu’elle l’insère elle-même directement dans le fichier de configuration des plages de ports à ouvrir. A contrario de l’usage propriétaire où il faut opérer à une demande auprès de l’équipe réseau pour reprendre l’exemple, cette démarche de modification par tous -et pour tous- n’est possible que dans une dynamique communautaire.

Un des plus célèbres référentiels communautaires est GitHub.com, or pour différentes raisons, entre autre de confidentialité, il peut être interdit d’usage dans certaines sociétés (OVH : Pourquoi j’ai interdit GitHub ?). Il est donc intéressant de trouver une solution interne. Un de ces gestionnaires de référentiel Git est GitLab qui propose une Community Edition (CE) et une Enterprise Edition (EE), ainsi qu’une Continuous Integration qui sort de notre actuel sujet. Voyons dans cet article comment installer GitLab CE.

Lire la suite