XBMC in the dirty regions

Ce titre aux consonances de film de science fiction de série Z (pas comme Zabbix) des années soixante-dix, n’est pas seulement pour attirer votre regard cher lecteur, mais aussi de fournir un début de réponse pour la question que se pose nombre d’utilisateurs de XBMC : Pourquoi la CPU utilisée est-elle raisonnable quand on regarde une vidéo et totalement démesurée quand le média center ne fait rien ?

Pour simplifier, tout vient de l’interface XBMC et de son rafraîchissement. Interface en action (et consommatrice) quand on ne lit rien et « arrêtée » quand on lit une vidéo. Ceci explique cela. Mais voyons donc comment corriger cette surconsommation. Mettons les mains dans le cambouis.

Edité le 13/04/2013 – Je laisse toutes ces indications car elles fournissent quelques informations. Mais ce n’est pas la vraie solution ! Pour cela, j’ai rédigé l’article XBMC : Autant ne rien faire quand on ne fait rien
Comme indiqué sur le wiki xbmc : Dirty regions, j’ai créé le fichier optionnel advancedsettings.xml, et j’y ai insérer les lignes qui suivent :

sudo vi ~xbmc/.xbmc/userdata/advancedsettings.xml
# oloc - 06/04/2013
<advancedsettings>
<gui>
<algorithmdirtyregions>2</algorithmdirtyregions>
<nofliptimeout>0</nofliptimeout>
</gui>
</advancedsettings>

Un redémerrage du xbmc, et le top me fournit la bonne nouvelle : la consommation CPU passe de 90 à 60%.
XBMC-60pc

Précisions

Suite au commentaire de Gautier, j’apporte quelques précisions.
Par défaut c’est dans le ~xbmc/.xbmc/temp qu’on trouve la log. On peut lire quelques informations lors de son démarrage, que j’extrais en version courte (version longue dans la dernière image) :

special://xbmc/ is mapped to: /usr/share/xbmc
special://masterprofile/ is mapped to: /home/xbmc/.xbmc/userdata
special://profile/ is mapped to: special://masterprofile/
Loaded settings file from special://xbmc/system/advancedsettings.xml
Contents of special://xbmc/system/advancedsettings.xml are...
Loaded settings file from special://profile/advancedsettings.xml
Contents of special://profile/advancedsettings.xml are...

En d’autres termes, un premier fichier global advancedsettings est complété/modifié par un second propre au compte de lancement. On peut « bidouiller » le global, mais je préfère cette méthode d’amendement par compte de service.

Sources : wiki xbmc : Dirty regions

XBMC-Log

2 réflexions au sujet de « XBMC in the dirty regions »

  1. On s’est mal compris l’autre jour. J’ai une consommation CPU (que je juge démesurée) au repos, mais elle est de l’ordre de 60%, comme ce que tu as après ta modif. Pour info, je n’ai pas ce fichier moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *