Au feu !

Au feu de circulation d’un grand boulevard parisien. Pas tout à fait de circulation, un feu qui impose aux automobilistes de laisser passer les piétons, un feu qui impose la courtoisie. A ce feu, les trois soeurs attendent patiemment. La benjamine tient la main à la cadette et à l’aînée. La cadette suit les instructions. Et l’aînée se sent responsable de la fratrie. Elle a les yeux rivés sur le voyant en forme de bonhomme. Du haut de ses 7 ans, elle décide quand il passe au vert, de faire traverser tout son petit monde. Elle est concentré à sa tâche, juste le bonhomme, sans jamais regarder la route.

Et sur ce même boulevard, les automobiles foncent bille en tête au-delà de 60 km/h. Certains conducteurs ne ratent pas leur appel téléphonique, mais ratent ce feu. Parfois, en piéton engagé je suis obligé de piler pour les éviter. Est-ce que les trois soeurettes s’arrêteraient ? Est-ce que l’ainée les yeux tout à son bonhomme vert aura le bon réflexe ? Souvent je me pose la question.

Une fois sur trois, je constate des infractions au feu. Qui sur les grands boulevards qui sur des petits axes. A croire que la signalisation n’est plus respectée en France. Faudrait-il que les caméras de contrôle de vitesse soient de série sur les feux de circulation ?

Certes, c’est un surcoût de fabrication et de mise en place, mais dans la mesure où ce dispositif serait de série, les coûts en seront d’autant réduits. Et le gain immédiat rapporté par les contraventions compenseront une partie de cette investissement.
Et l’époque où un tel dispositif sera caduque, nous rentrerons pleinement dans nos frais : La vie de nos enfants n’a pas de prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.