L’amer domaine .io

Spoliation, déportation et intérêts américains seront la conclusion de ce court article, triste partition commençant sur un air geek.
De nombreux sites sont sous le domaine .io, et comme le relève wikipédia, il est populaire pour de nombreuses start-ups car c’est le sigle du fameux Input/Ouput. Mais derrière cette histoire du net se cache une ignoble page d’histoire !

Une rapide recherche nous révèle que ce domaine est le domaine national du Territoire britannique de l’océan Indien. Dans un premier élan, on découvre une histoire coloniale somme toute classique. Néanmoins, en creusant un peu plus, on découvre l’ignominie.

Certes l’histoire du Territoire britannique est policée, mais l’histoire de l’archipel en question l’est beaucoup moins ! L’archipel des Chagos, tel est son nom, a été vidé de ses habitants pour pouvoir installer une base militaire américaine, plantée tel un porte-avion géant en plein milieu de l’océan indien !

L‘article wikipédia est peu ou prou une traduction du World Factbook de la CIA :

Entre le 17 juillet 1966 et 1973, les Chagossiens, les habitants autochtones de l’archipel, sont intégralement déportés vers Maurice et les Seychelles.
Cette déportation est motivée par la construction d’une base militaire britannique et ouverte aux Américains. Autorisée le 30 décembre 1966, la base est ouverte le 1er octobre 1977 après le rachat de toutes les terres le 3 avril 19672.
C’est dans ce contexte que les Chagossiens se lancent à partir de 1998 dans une série de recours en justice à l’encontre du gouvernement britannique.
Finalement, les Chagossiens sont déboutés le 22 octobre 2008 lorsque la chambre des Lords, le dernier recours en appel dans le système judiciaire britannique, entérine la situation et ne laisse aucune possibilité de retour pour les Chagossiens.

Sources :
https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/io.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Archipel_des_Chagos
rendez-vous avec X – Les Chagos ou les oubliés de la guerre froide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *